Andrew Baird de WPL dirigera le groupe d’expert British Water pour la deuxième année consécutive

Andrew Baird de WPL dirigera le groupe d’expert British Water pour la deuxième année consécutive
WPL Directeur technique Andrew Baird
  • Andrew Baird va diriger le groupe dédié aux stations d’épuration compactes afin de fixer les normes industrielles pour les propriétaires, de contribuer à une réduction des risques de poursuites judiciaires et à une baisse des coûts.
  • Il est chargé de prôner la mise en place au Royaume-Uni d’une règlementation homogène en matière de rejet des eaux usées, adaptée aux situations domestiques.

Le directeur technique de WPL, Andrew Baird, sera le coordonnateur du groupe British Water dédié aux stations d’épuration compactes (PTP) pour la deuxième année consécutive.  Le PTP vise à réunir des experts du secteur de l’eau afin de fixer des normes et d’améliorer la règlementation pour les fabricants de petites stations d’épuration compactes.

Pour sa deuxième année en tant que coordonnateur, Baird prône la mise en place d’une règlementation homogène en matière de rejet des eaux usées à tous les niveaux. Une règlementation destinée aux agences environnementales et au gouvernement britanniques, et adaptée aux situations domestiques, en utilisant des technologies à faible risque tout en conservant un niveau de qualité élevé. 

Fixer les normes industrielles pour les propriétaires

« Nous avons l’intention d’apporter des conseils sur une règlementation en matière de rejet des eaux usées en Angleterre, en Écosse et au Pays de Galles, en arrêtant des critères qui assureront une constance de qualité de l’effluent rejeté », explique Andrew Baird.

Le PTP élabore la pratique de British Water en matière de flux et de charges, qui représentent le critère de mesure de la capacité de traitement pour les petites stations d’épuration compactes. Andrew Baird et le PTP réalisent actuellement une révision complète de l’actuel document du groupe British Water sur les flux et les charges.

« Le but de cette révision est d’évaluer les différents taux de charge afin de refléter de manière plus réaliste la consommation en eau et la génération d’eaux usées actuelles.

Si une station de traitement des eaux usées n’est pas conçue correctement, le propriétaire peut être poursuivi en justice pour pollution. Ainsi, en établissant une norme industrielle pour tous, les propriétaires bénéficieraient de cette conformité aux normes, et la taille, le prix et le temps d’installation de leur station d’épuration seraient potentiellement réduits. », ajoute-t-il. La révision en cours du document prendra entre 12 et 18 mois.

D’après Paul Usher, vice-coordonnateur du groupe PTP, « il ne s’agit pas d’objectifs à court terme, et une approche soutenue et cohérente est de mise. Il est logique qu’Andrew reste coordonnateur pendant deux ans, car cela nous donne un délai plus réaliste pour mener à bien le projet en cours, un projet qui peut être ensuite repris plus facilement par le vice-coordonnateur qui lui supplée pendant la même période. »

Baird a 27 ans d’expérience dans le secteur de l’industrie et est un expert en réglementation pour WPL, entreprise spécialisée dans les stations d’épuration compactes sur mesure.

Il dirigera la prochaine rencontre du PTP le 9 mai 2017.